Savez-vous ce qu'est le cancer ?

« Le cancer n’est juste qu’un presque-soi », cette phrase du Dr ED résume clairement et succinctement ce qu'est le cancer. Une maladie non contagieuse, qui s’est développée au départ de façon quasi inaperçue et menace ensuite l’unité et le fonctionnement global du corps.

C’est pourquoi il existe une telle multitude de cancers, car ils tiennent leur nom de la fonction de la cellule à l’origine du dérèglement. Et là où la nature a failli à traiter le dérèglement, il est difficile de trouver les bons traitements et particulièrement quand le cancer s’est disséminé dans le corps.

Article_16072021.jpg

Le corps humain est constitués d’organes (le cœur, le cerveau, le foie, les poumons, la peau etc.). Ils ont tous un rôle unique et souvent fondamental dans le fonctionnement du corps.

Ces organes sont eux-mêmes composés de tissus (tissus cardiaque, musculaire, nerveux, etc.).

L'unité de base des tissus sont les cellules, petites usines autonomes. Leur organisation microscopique est complexe. En effet, les cellules cohabitent et communiquent de façon harmonieuse afin de préserver l'architecture et les fonctions propres à chaque organe. Elles sont constituées d’une membrane extérieure équipée de récepteurs permettant la communication avec l’environnement, de différents équipements internes qui sont essentiels au maintien en vie de la cellule et lui permettant de jouer son rôle dans le corps.

Enfin à l'intérieur de la cellule, se trouve également un noyau, qui contient toute l'information génétique que la cellule utilise pour savoir comment fonctionner, l’ADN. Il est chez l’Homme, de 46 chromosomes organisés en 23 paires et sont constitués de gènes. Les gènes agissent ensemble pour notamment orchestrer les cellules en leur indiquant de se multiplier ou de mourir en fonction de la situation.

 

Des altérations, soit par agression extérieure (tabac, soleil, alcool, virus, …), soit par une prédisposition génétique, peuvent apparaître. Ces altérations génèrent parfois des mutations. Les cellules sont capables de repérer ces anomalies et de les réparer.  Si une réparation n’est pas possible, la cellule va s’autodétruire (l’apoptose).

Malheureusement, il arrive que ce système de sécurité ne fonctionne plus, la cellule va alors continuer à se multiplier avec ses défauts, et d’autant plus si les altérations touchent les gènes censés gérés la régulation de la multiplication cellulaire de l’apoptose. On les appelle alors des cellules cancéreuses. Elles sont immortelles et n’assurent plus la fonction de leurs collègues saines dont elles dérivent. Elles détournent les ressources locales pour s’alimenter et continuer leur multiplication. Elles vont alors s’accumuler au cours du temps pour former une tumeur en envahissant les tissus de l’organe dans lequel elles sont apparues. Le cancer est dit invasif.

Si les cellules tumorales deviennent mobiles, elles peuvent quitter la tumeur et migrer via les systèmes sanguin ou lymphatique pour former une tumeur secondaire ailleurs dans le corps. Dans ce cas, on parle d’un cancer métastatique.