4 février - Journée mondiale contre le cancer

Valentin & Céline.png

Quand on parle du cancer, on pense souvent au cancer du sein ou au cancer de la prostate qui sont les 2 cancers les plus fréquents chez respectivement la femme et l’homme.

 

Quand on parle du cancer, on pense souvent au dépistage obligatoire à partir de 50 ans.

 

Quand on parle du cancer, on pense souvent aux facteurs génétiques ou liés au mode de vie tels que la consommation de tabac/alcool, etc.

 

Il est vrai que les statistiques sont là. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 se verra diagnostiquer un cancer en moyenne vers 65 ans.

 

Cependant, se cantonner à cette description du cancer est réducteur. Et nous avons deux parfaits contre-exemples pour étayer ce point. Valentin et Céline.

 

Valentin, 4 ans, est mort d’un neuroblastome.

 

Céline, 33 ans, marraine de Valentin et maman d’un joli bébé de 6 mois, est en rémission d’un cancer colorectal.

 

Les deux ont un cancer moins connu que ceux cités précédemment, n’ont pas de facteur établi, et surtout sont jeunes. Ce dernier point a notamment potentiellement retardé leur diagnostic car le cancer n’est pas la première cause qu’on vérifie à cet âge-là !

 

Le cancer est une maladie qui nous touche tous de près ou de loin à un moment de notre vie. Il est important d’en avoir conscience. Nous avons tous à notre niveau la possibilité et la responsabilité de faire bouger les choses, que ça soit pour soi ou pour les autres. Il est notamment important d’en parler, que ce soit les malades eux-mêmes ou l’entourage présent (conjoint, famille, amis). Il est important de se soutenir. Et n’oublions pas que le cancer n’est pas contagieux et ne devrait pas réduire les personnes à porter l’étiquette de « cancéreux » !

IMG-20220204-WA0003.jpg